Sucré lacté, billet du jeudi 12 octobre 2011

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

C’est parti, la grande réforme de l’État est bouclée. Enfin, diront certains car après plus d’un an et demi, il était plus que temps de clôturer ce dossier épineux.

A présent, les accords présentés en grandes pompes devront amorcer la mise en route d’un nouveau gouvernement belge. Enfin, diront certains car après quasi 500 jours, on aurait pu penser que le gouvernement provisoire allait devenir définitif !

Ensuite, il faudra passer aux choses (très) sérieuses. C’est-à-dire la conception du budget 2012 ou l’art de montrer comment on va dépenser de l’argent que l’on n’a pas (encore). Ceci sur fond de climat économique des plus moroses. Notre futur premier ministre, Elio Di Rupo, a déjà prévenu ses très ch€rs concitoyens : nous allons devoir trouver 10 milliards d’euros. Et oui, tous les belges devront bourses délier et vivre dans un monde de restrictions et de privations.

Maigres consolations, nous ne sommes pas seuls. Nos amis grecs, espagnols, italiens et autres français connaissent aussi le gout amer de l’austérité. A qui la faute ? Voici une question à laquelle il est très facile ou difficile de répondre. La mondialisation, les banques, les politiques de gauche ou de droite, … mon chat ? Un peu de tout à la fois, sans doute, mais je sais en tout cas que mon chat n’a pas gaspillé sa pâté, parole de félin !

A très bientôt pour votre sucré lacté privé d’austérité !

Olivier

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>